Test couches lavables gDiapers

Alors que l’expression « couches lavables » était totalement sortie de mon langage et de mes pensées après un abandon ferme de ma part après les essais infructueux avec le Grougrou. Alors que je ne me tenais plus au courant de ce qui se fait en la matière et que je n’avais même pas envisagé d’entreprendre la moindre expérience ou dépense pour une couche lavable et ce même d’occas, sans crier garde, alors que je me faisais une petite pause du midi sur Facebook lors d’une journée de travail bien remplie, je les ai vues ! Elles me tendaient les bras avec leurs couleurs éclatantes, leur super vidéo de démo et tous ces commentaires de mamans louant l’arrivée de ces gDiapers tant espérées chez Brindilles.

Je dois dire que je l’aime bien cette boutique de produits bio maman/enfants, c’est assez rare pour moi de passer commande plus d’une ou deux fois dans une même boutique en ligne, Brindilles fait donc partie de ces few-ones chez qui j’achète régulièrement : j’aime leurs produits, ils sont choisis avec soin, c’est avec confiance que j’achète chez eux. Il ne m’en fallait pas plus pour faire prendre l’air à ma carte bleue.

Quelques heures plus tard, c’est un peu bredouillante que j’annonce à Loup, le papa des grougroux, que j’ai racheté des couches lavables… Point trop de réaction, mais je le sais sceptique. Le matin où nous les avons reçues, même regard, il ne me reste plus qu’à bien lire les instructions et espérer que j’ai bien fait de céder à ma pulsion…

Couches lavables gDiapers

Une partie de mon pack de couches lavables gDiapers

Mes achats :deux culottes gDiapers, un pack de couches absorbantes lavables en tissus, un pack de couches absorbantes jetables et un pack de poches à couches à pression dans la culotte. L’objectif premier, même s’il ne s’agissait que de tester, était d’avoir le minimum d’équipement pour m’assurer un usage mixte avec des couches jetables du supermarché : je veux être optimiste !

Le test est réalisé les week-end, car je veux voir moi-même et qu’il faut que Loup voit de ses propres yeux pour être convaincu. On reste en mixte : nuit et siestes avec les couches du supermarché : le sommeil reste vital pour nous et puis il s’agit de ne pas affoler Loup non plus…

La « couche » se compose d’une culotte à scratch, d’une poche plastique qu’on attache à la culotte avec de petites pressions et qui reçoit la couche à proprement parler, et de la couche qui est soit lavable pour la version tissu, soit jetable (on la dit compostable mais visiblement elle contient une substance absorbante qui ne serait pas terrible pour l’environnement donc personnellement j’éviterai d’en racheter et je mettrai celles que j’ai dans la poubelle normale). L’ensemble se lave en machine, sauf bien sur la couche jetable, et seul la poche ne passe pas au sèche linge.

Préparation des couches lavables (les rectangles de tissus qui font office d’absorbant) : premier lavage en machine sans lessive (cf. mode d’emploi) puis premier séchage au sèche linge. Je ne peux pas attendre davantage et je commence le test malgré les 6 lavages de préparations recommandés par le fabricant.

Pour ce premier essai, comme les couches n’ont pas été préparées de façon optimum, je décide de changer la grougroutte régulièrement (environ toutes les 2 heures). Pour mettre la couche c’est ultra simple : on pressionne le panier dans la culotte, on insère le rectange de tissu absorbant dans la poche en le mettant bien à plat, puis on la met au bébé comme n’importe quelle couche du supermarché sauf que la fermeture se fait de l’avant vers l’arrière au lieu de l’arrière vers l’avant. Dernière vérification après l’avoir mise : le rectangle est-il bien à plat contre la peau de bébé, s’il y a un pli, il y a risque de fuite. Au deuxième essai, c’est Loup qui s’y est collé et il s’en est très bien sorti.

Les résultats : je suis satisfaite. Pour le premier pipi, tout va bien, pour le premier caca, tout va bien, par contre pour la première sortie (au parc), le change est intervenu un peu tard, du coup il y a eu une fuite légère qui n’a pas traversé les vêtements, ce qui reste acceptable d’après moi aux vues de la préparation des rectangles absorbants qui a été en bonne partie sautée. Au niveau esthétique, le volume est équivalent à celui d’une couche du commerce, sans pantalon, c’est très mignon et pas besoin de remettre une culotte sous la jupette. Deuxième et troisième week-ends de test, et donc après quelques lavages de plus, les résultats sont encore meilleurs, reste encore une fuite pipi en sortie avec change tardif.

L’utilisation concrètement : voici comment je m’organise pour gérer le lavage et le change avec les couches lavables.

Au niveau du pipi, je défait les pressions et je mets à la machine la poche avec le rectangle de couche, je replace une poche garnie dans la couche et c’est reparti pour un tour. Au niveau de la gestuelle, le repli de la couche souillée reste identique. Ensuite je mets l’ensemble poche + couche souillés dans la machine. Comme nous faisons au minimum une machine par jour (et plus souvent deux ou trois par jour les week-ends), les éléments n’attendent pas trop longtemps sales et il n’y a donc pas d’odeurs désagréables.

Pour le caca, c’est presque pareil : j’enlève les pressions, je plie l’ensemble poche + couche souillée en deux, je remets une poche garnie propre. Ensuite, quand grougroutte est repartie les fesses au propre, je déplie l’ensemble poche + couche souillée au dessus des toilettes, et normalement ça se décolle tout seul (nb: grougroutte est diversifiée et n’est plus allaitée). Enfin je rince à l’évier la couche rectangulaire s’il en reste un peu avant de mettre à laver. J’ai des feuilles de bambou et je compte les tester sur les horaires caca pour voir si ça ne pourrait pas m’éviter la phase rinçage à l’évier.

Les programmes machine : en fonction du linge accompagnant les couches lavables et du niveau de craditude desdites couches, j’ajoute 3 ou 4 gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé dans le bac adoucissant et je lave entre 30 et 60°C. Séchage de la culotte et de la couche au sèche linge, la poche sur la corde à linge.

Le mot final : le pack que j’ai choisi d’acheter est très bien pour un usage mixte tel que le nôtre. Je suis très contente de mon achat alors que j’étais fâchée avec les couches lavables. Le Loup les accepte très bien maintenant ;) d’autant plus que le changement n’est pas total, que la méthode de change est équivalent, que la maintenance ne provoque pas une surcharge de travail signifiante. Le mode mixte nous permet de remplacer 6 couches du supermarché, même si ce n’est pas extraordinaire, c’est déjà un petit plus pour la planète. Par contre ne sais pas ce que ça donne pour un tout petit allaité, et je ne testerais certainement pas en temps de guerre (gastro).

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Cette entrée a été publiée dans Enfants, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>